Suivez-nous : Icone-rss Icone-viadeo Icone-linkedin Icone-facebook Icone-google Icone-twitter
Accueil > Actualité > L'actualité de l'emploi > Travailler dans la métallurgie

Travailler dans la métallurgie

Date de publication : 05/09/2019
Cela est peu connu mais dans la métallurgie, la filière des métiers de la chaudronnerie, tuyauterie et maintenance industrielle est en plein développement.
Plus de 5000 personnes sont recrutées chaque année du niveau ouvrier à ingénieur.
Alors découvrez dans notre dossier ce qu’il faut savoir pour postuler dans ce secteur !

Métiers de la metallurgie

Un nouvel élan de l’activité

Le travail du métal évoque la chaleur suffocante les hauts fourneaux de la Lorraine ! Le secteur de la métallurgie est victime de son image. Pourtant en France, on continue de recruter.

On travaille aujourd'hui toutes sortes de métaux, de l'acier au titane, sur des machines de plus en plus performantes, souvent dans des PME qui fournissent des pièces aux secteurs d’activité comme l’ aéronautique, le nucléaire, le ferroviaire, l’agro-alimentaire et la pétrochimie.

De nouvelles compétences

L’augmentation de la technicité demande des qualifications particulières et supérieures.

C'est le cas de trois filières : la chaudronnerie, la tuyauterie et la maintenance industrielle.

Pour séduire les postulants et plus particulièrement les jeunes, le syndicat de la métallurgie qui rassemble les trois métiers a créé un site Internet plutôt bien fait. Aujourd’hui le travail n'a plus aucun rapport avec le passé, comme il y a encore quelques décennies.

Par exemple dans l'aéronautique, on cherche des "chaudronniers aéronautiques", pour donner forme aux tôles de métal, les assembler et faire jaillir les pièces qui formeront la cellule des aéronefs.

Il s’agit de postes variés et à haute qualification technique puisqu'il faut lire des plans, décoder les documents définissant les ouvrages à réaliser, tracer, découper, mettre en forme, pré-assembler, installer et contrôler les fabrications. Les machines à commande numérique sont omniprésentes dans des ateliers peu bruyants et propres. Cela aussi contribue à rectifier l'image du travail du chaudron que l'on représente souvent sombre, noir et sale ...

Les formations requises et les opportunités de carrière

Du CAP à l’ingénieur, les formations de la métallurgie préparent à des métiers industriels variés. Ces métiers sont tous en position de manque sur le marché notamment pour les petites et moyennes entreprises qui peinent à trouver la perle rare !

Elles doivent parfois refuser des clients par manque de personnel. Les périodes de stage servent souvent de période d'essai avant l'embauche et l'apprentissage est très apprécié dans ce secteur.

Voici, la liste des diplômes permettant une entrée sur la filière chaudronnerie :

- le CAP Réalisation en chaudronnerie industrielle
- un titre de l'AFPA de chaudronnier aéronautique
- le bac pro Technicien en chaudronnerie industrielle
- le bac pro Aéronautique
- le BTS conception et réalisation en chaudronnerie industrielle
- le DUT Génie mécanique et productique
- Diplôme d'ingénieur orienté mécanique et productique

 

Vous l’avez compris, le secteur de la métallurgie propose de nombreuses opportunités de carrières. Ses métiers ont évolués et n’ont plus rien à voir avec l’image d’autres fois.

Alors si vous avez la formation requise, n’hésitez pas à répondre aux offres d’emploi dans le secteur de la métallurgie plus précisément de la chaudronnerie, le tuyauterie ou la maintenance industrielle présentes dans la rubrique offres d’emploi de Carrière Industrie !
 

D'autres articles qui pourraient vous plaire

Vaut-il mieux travailler dans une grande ou une petite entreprise ?
09/12/2019
Vaut-il mieux travailler dans une grande ou une petite entreprise ?
TPE, PME, grandes entreprises, sociétés internationales, quel type d’entreprise et d’employeur choisir pour votre futur poste ? Ils existent en France 2,5 millions de PME et 2 500 grandes entreprises et les PME représentent 16 millions d’emplois. S’il y a encore quelques années, travailler dans une TPE apparaissait comme un choix risqué et hasardeux, aujourd’hui avec les évolutions technologiques et les nouveaux types d’entreprises, il semble que tous les choix sont possibles et que l’essentiel réside dans la fonction que l’on occupe et l’intérêt que vous apporte les missions proposées. Nous allons tenter de vous éclairer en vous présentant toutes les avantages et inconvénients de travailler dans une TPE/PME OU dans une grande entreprise.


Faire un stage à l'étranger
03/12/2019
Faire un stage à l'étranger
Faire son stage à l’étranger fait partie des étapes incontournables du cursus de formation et souvent le moment le plus intense dans la vie étudiante. Obligatoire dans certaines grandes écoles, il permet de découvrir un nouveau pays, sa culture, ses monuments, ses musées, de nouveaux amis et aussi vivre parfois une première expérience loin du confort de la vie chez les parents.  Entre l’objectif fixé « trouver son stage à l’étranger » et la réalité, il y a beaucoup de démarches à effectuer ! Nous vous proposons quelques conseils ainsi que des témoignages et réflexions de ceux qui vous ont précédés dans cette recherche.