Accueil > Actualité > L'actualité de l'emploi > L'agroalimentaire recrute malgré la conjoncture

L'agroalimentaire recrute malgré la conjoncture

Date de publication : 06/10/2020
Depuis le début de la crise du Coronavirus, de nombreuses entreprises ont été impactées avec une baisse des commandes et à la fin une baisse du chiffre d’affaires. Ceci a évidemment des conséquences sur le marché de l’emploi et beaucoup d’entreprises ont placé leur personnel en chômage partiel voire ont démarré des licenciements.

Le secteur de l’agroalimentaire est un acteur majeur sur le marché économique mais également sur le marché de l’emploi en employant des centaines de milliers de salariés. Dans ce contexte, ce secteur fait partie de ceux qui ont le mieux tiré leur épingle du jeu. En effet, la plupart des entreprises ont poursuivi leur activité et ont maintenu leurs emplois. Depuis quelques mois, on assiste même à une reprise significative des recrutements notamment en intérim. Nous vous proposons un zoom sur le secteur de l’agroalimentaire afin d’expliquer ces nouvelles tendances.

L'agroalimentaire recrute malgré la crise

L’importance du secteur de l’agroalimentaire

En France, l’agroalimentaire est un acteur économique majeur. D’après les chiffres de l’Association Nationale des Industries Alimentaires, il représente 176 milliards d’euros de chiffre d’affaires avec 10 000 entreprises et de plus de 420 000 salariés. Ces chiffres font de l’agroalimentaire, le premier employeur industriel en France.
L’agroalimentaire, peu impacté par le coronavirus

Même au plus fort de la crise notamment pendant le confinement, le secteur de l’agroalimentaire a conservé de bons résultats. Il a fallu maintenir l’activité afin de fournir l’ensemble des acteurs de la distribution et nourrir le pays. Tout comme les secteurs du numérique, du médical, de l’e-commerce, l’agroalimentaire a su relever tous les défis même si cela a été plus compliqué avec la baisse des activités de la restauration et du tourisme. Globalement, l’agroalimentaire a su transformer l’adversité en opportunité.

Un dynamisme partagé par toutes les filières de l’agroalimentaire

Le domaine de la viande, du lait, des céréales, des fruits et légumes ou des boissons, mais aussi les filières plus spécialisées, comme la chocolaterie, la fabrication de condiments, toutes, ont relevé les manches pour permettre de poursuivre leur activité. Bien sûr, plus en amont, les agriculteurs partenaires incontournables de l’agroalimentaire ont participé à cette réussite.

Comment peut-on expliquer cette résistance ?

L’agroalimentaire a bénéficié de ce que l’on appelle dans le milieu boursier d’une caractéristique défensive. En effet, ce secteur constitue un domaine d’activité essentiel pour la survie des populations. Autrement dit, il s’agit d’un domaine d’activité qui n’est pas lié aux variations économiques. La demande, pour les entreprises de production et de transformation des aliments, est donc permanente et relativement stable.

Au début de la crise, cette demande a même connu une phase d’expansion. Le confinement a entraîné des phénomènes de consommation étonnants avec des achats massifs, souvent exagérés voire ridicules, par prudence ou précaution. On se souvient des vidéos des rayons vides dans les grands magasins et les mères de famille qui se battent pour récupérer des pattes et des papiers toilettes en grande quantité.

Le professionnalisme des salariés

Les employeurs du secteur de l’agroalimentaire ont souligné le professionnalisme et l’engagement de leurs salariés. Malgré la crise et les tensions mais aussi les risques sanitaires, ils ont continué à travailler avec sérieux. Conscients de leur importance vis-à-vis des populations, ils ont eu à cœur de remplir leur rôle et se mobiliser.

Le secteur a su également parfaitement gérer la mise en place des gestes barrières. Les personnes atteintes par le virus sont restées chez elles, permettant le recrutement de remplaçants.

De bonnes nouvelles pour les recrutements

Côté emploi, les perspectives d’avenir sont plutôt encourageantes. Après une longue période de travail intensif, le personnel de l’agroalimentaire s’apprête à prendre des congés bien mérités. Un grand nombre de salariés sont remplacés, temporairement, par des intérimaires.

Les français ne partent plus à l’étranger, cela signifie qu’une demande alimentaire est plus importante dans les circuits classiques. Des postes sont donc disponibles pour palier à cette augmentation de la production. Les recruteurs de l’agroalimentaire sont intéressés par les profils venant du tourisme et de la restauration dont les formations et les parcours sont souvent proches.

Secteur très à part dans ce contexte de difficultés pour de nombreuses entreprises, l’agroalimentaire a pu maintenir ses finances, garder ses salariés et même lancer des recrutements. Si vous souhaitez postuler dans ce secteur de l’agroalimentaire, nous vous invitons à venir répondre aux offres d’emploi, jobs, cdd, cdi, interim mais aussi stage et alternance sur Carrière Industrie et sur toute la France.

Vous pouvez retrouver également toutes les offres d’emploi dans l’agroalimentaire mais aussi dans l’agriculture et l’agronomie dans la rubrique offres d’emploi de notre partenaire Direct Emploi.

 

D'autres articles qui pourraient vous plaire

Le métier de responsable HSE
23/06/2020
De plus en plus, les sociétés souhaitent apporter leur contribution pour créer un environnement plus agréable et plus sécurisé pour la population mais aussi leurs salariés. Les grandes entreprises et les collectivités se sont dotées d’un personnel formé pour lutter contre la pollution et apporter des solutions concernant l’hygiène, la sécurité et l’environnement. Le poste de responsable HSE répond à cette demande. Nous vous proposons un zoom sur ce métier en vogue

...




Un travail intense pour les professionnels des transports en commun
11/05/2020
Les salariés ont repris le chemin du travail et retournent dans leur entreprise qu’ils n’ont pas revue, pour la plupart, depuis le début du confinement, il y a presque trois mois. C’est tout une organisation que se met en place pour accueillir des milliers d’usagers notamment dans la Capitale et les grandes villes en régions. Dans ce contexte très particulier de fin de confinement, la population retrouve les transports en commun avec une certaine appréhension. Alors quelles sont les mesures prises pour protéger les voyageurs mais aussi les salariés du secteur du transport commun ? Nous vous proposons un éclairage sur cette situation inédite et plus particulièrement sur les professionnels du transport en commun qui sont aussi cette semaine encore plus nombreux à reprendre le travail pour exercer leur métier.

...